Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mardi, 10 juillet 2018 06:00

Il a été installé hier par le ministre de l’Energie : Merzak Remki, nouveau commissaire à l’énergie atomique

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Commissariat à l’énergie atomique (Comena) connaît, depuis hier, un nouveau patron en la personne de Merzak Remki. Ce dernier a été installé hier par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, au poste de Commissaire à l’énergie atomique en remplacement de Nassredine Djeghri, qui en assurait l’intérim depuis juin 2016.

Titulaire d’un Magister en génie nucléaire/ Option instrumentation et contrôle – Haut-Commissariat à la recherche (HCR Alger) et Laboratoire d’automatique et d’informatique appliquée de Toulon, mais aussi ingénieur d’Etat en électronique sorti de l’université des Sciences et de la Technologie Houari-Boumediène (USTHB) et l’Ecole nationale polytechnique (ENP) d’El Harrach, M. Remki a occupé plusieurs postes dans son domaine, entre chercheur au Centre de développement des systèmes énergétiques (CDSE) – Alger et CDSE - Aïn Oussera (1987 à 1991), chef de division électronique de process au CDSE d’Aïn Oussera (1991 à 1995). De 1995 à 1998, secrétaire général de ce même centre, puis Directeur de la Coopération, un poste qu’il occupait jusqu’à sa fraîche nomination au poste de Commissaire à l’énergie atomique. Créé en 1996, le Comena est un instrument qui sert à concevoir et de mettre en œuvre la politique nationale de promotion et de développement de l’énergie et des techniques nucléaires à des fins pacifiques. Ses missions sont orientées vers le développement des compétences, des connaissances et des infrastructures spécialisées requises à l’effet de réaliser des applications des sciences et techniques nucléaires à des fins pacifiques dans les domaines de l’énergie, la santé, l’industrie, l’agriculture, l’hydraulique et l’environnement. Il est également chargé des autorisations, du contrôle et des inspections des activités nucléaires et de la mise en œuvre des instruments internationaux (traités et conventions). L’installation d’un nouveau responsable à la tête du comité intervient quelques semaines après l’annonce, par Mustapha Guitouni, de l’élaboration en cours d’un projet de loi relatif au nucléaire civil, inscrit dans le cadre des objectifs de l’Algérie de diversifier ses sources en matière d’électricité à l’horizon 2030, mais aussi pour alimenter les secteurs de la santé, l’agriculture et l’hydraulique à partir de l’énergie nucléaire.
Le premier responsable du secteur a d’ailleurs saisi l’occasion de l’installation du nouveau CEA pour évoquer le nouveau projet de loi sur le nucléaire à des fins pacifiques qui est actuellement en cours d’examen par le gouvernement.
Pour rappel, des accords de coopération ont été signés par l’Algérie avec plusieurs pays dans le domaine de coopération dans le domaine des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire. En outre, il ya lieu de mettre en évidence la coopération étroite que le pays entretient avec l’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA) et l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE).

Laissez un commentaire