Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Chine-Etats arabes : Pékin annonce un prêt à hauteur de 20 milliards de dollars

Écrit par Adlène Badis
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Chine a annoncé, hier, accorder aux pays arabes des prêts à hauteur de 20 milliards de dollars comme aide à leur développement économique, a annoncé le président chinois Xi Jinpin. Même si les modalités de concessions restent encore imprécises, Pékin entend consolider sa relation avec un espace géo-économique marqué par l’intérêt des puissances occidentales.


Le président chinois a tenu à exprimer cette tendance devant les participants du Forum Chine-Pays arabes, organisé au monumental Palais du peuple dans le centre de Pékin. Un évènement attendu avec impatience par les deux parties à l’heure où Pékin renforce son influence au Moyen-Orient et en Afrique. Ces financements seront affectés à des « projets générateurs d’emplois et qui auront un impact social positif dans les pays arabes ayant des besoins de reconstruction », a noté Xi. Depuis 2012, la Chine tente d’orienter son intérêt vers des zones géographiques nouvelles comme le Moyen-Orient, mais aussi l’Afrique.
Sur le dossier syrien, Pékin a eu une posture plus discrète que Moscou, mais qui a particulièrement pesé dans la résistance de Damas face aux velléités de destruction. La Chine a également choisi Djibouti, pays membre de la Ligue arabe, pour construire sa première base militaire à l’étranger. Ce forum, où l’Algérie a été représentée par le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, a vu la présence remarquée de l’émir du Koweït Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, les représentants de 20 pays arabes et le secrétaire général de la Ligue arabe. Cet évènement est considéré comme important dans l’histoire des relations Chine-monde arabe après la venue du président Xi Jinping à la 6e Conférence ministérielle du Forum, en 2014, et sa visite en Arabie saoudite, en Egypte et au siège de la Ligue des Etats arabes en 2016. Pékin a par ailleurs accordé ces dernières années de larges prêts à des pays arabes, africains ou asiatiques. Une offensive remarquée qui est particulièrement mal vue par des de pays occidentaux qui y voient une menace pour leurs importants intérêts dans le monde arabe mais aussi en Afrique. Durant les quatre années écoulées, les échanges et la coopération entre la Chine et les pays arabes, ponctués de temps forts, ont montré de l’intensité. Avec l’accroissement des échanges de haut niveau, notamment la visite de Xi Jinping dans certains pays arabes et la visite en Chine des chefs d’Etat de l’Egypte, de l’Arabie saoudite, du Maroc, de la Palestine.


« Nouvelles routes de la soie »
La Chine a lancé un ambitieux programme économique international dénommé les « Nouvelles routes de la soie ». Un projet qui vise à faire revivre la fameuse route commerciale du Moyen-Age en construisant des infrastructures et en renforçant la connectivité avec les autres zones géographiques, Asie, Europe, Moyen-Orient et Afrique. La position géographique des pays arabes en fait des « partenaires naturels » de la Chine, a assuré le président chinois. Ces « Nouvelles routes de la soie » ont déjà permis le financement de multiples infrastructures, ports, routes et voies ferrées. La coopération entre la Chine et les pays arabes dans les domaines économique, commercial, humain et culturel semble gagner en importance pour couvrir des domaines bien larges allant du lancement de satellites à la culture du coton. « Le Forum sur la coopération sino-arabe s’est développé sur le plan institutionnel, avec désormais plus de 10 mécanismes, comme la Conférence ministérielle, la Réunion de hauts fonctionnaires, la Conférence des entrepreneurs et la Conférence sur la coopération énergétique qui fonctionnent de manière efficace et contribuent, à des niveaux différents et sous divers angles, à la coopération sino-arabe dans le cadre de la Ceinture et la Route », a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.
La coopération entre les deux entités reste basée sur la construction d’infrastructures, le commerce et l’investissement, une tendance orientée vers les trois nouveaux secteurs de pointe, à savoir le nucléaire civil, les satellites et les nouvelles énergies. La Chine a d’ailleurs signé des mémorandums d’entente avec neuf pays arabes et des accords sur la coopération dans les domaines des capacités de production avec cinq autres pays arabes. Depuis quatre ans, la Chine et les pays arabes ont injecté une nouvelle vitalité à leur coopération dans les trois domaines dits traditionnels, l’énergie, les infrastructures et le commerce. En 2017, le volume du commerce entre la Chine et les pays arabes a atteint près de 200 milliards de dollars, en hausse de 11,9% par rapport à 2016.

Laissez un commentaire